La vanité d'autrui n'offense notre goût que lorsqu'elle choque notre propre vanité.