Nous vivons dans l'oubli de nos métamorphoses.